Paul-Armand Gette

Discusion (calme) suite

TL – Tu aurais pu mettre une image pour illustrer notre discussion.
PA – Oh, pardon. Pour te faire plaisir regarde la toilette de l’artiste par le modèle, qui d’ailleurs était aussi artiste. Merci ma belle amie.
TL – A qui tu parles ?
PA – A l’artiste modèle.

Pas de commentaire

Discussion (calme)

TL – N’as tu pas l’impression de faire toujours les mêmes choses ?
PA – Je ne crois pas, car les sujets évoluent en fonction des personnes que j’y rencontre. Certes des situations voisines se produisent dans la toilette du modèle par exemple, elles constituent alors des variantes, puis un jour arrive la toilette intime du modèle et un autre la toilette de l’artiste par le modèle et ainsi de suite, il suffit de laisser les choses se faire.
TL – En somme, tu te laisses guider.
PA – Si tu veux, je dirais plutôt que je suis attentif et pas pressé.
TL – Je trouve que tes histoires de toilette ressortent plus de l’haptique le plus plaisant que d’un culte rendu à Hygie.
PA – Tu as tout compris, ma chère sœur !

Pas de commentaire

La question indiscrète

TL – Tu te remets aux Natures mortes ?
PA – Non, pourquoi ?
TL – C’est la première fois que je vois une guitare dans une de tes images. Je sais que tu as dis un jour en parlant des contemplateurs de ton œuvre, je te cite « Ces objets – les culottes – n’allaient pas plus les émouvoir que les guitares dans les natures mortes. » (in Paul-Armand Gette, Textes très peu choisis, p 112) Alors je m’interroge, car j’en vois une sur une guitare. Si j’ai bien compris ce que tu as raconté ça fait deux choses qui ne vont pas les émouvoir tes contemplateurs !
PA – …
TL – Tu les prends pour des cons tes templateurs ?
PA – Pas forcement.

Pas de commentaire

Printemps (suite)

TL – Le printemps te pousse à faire de drôles de choses, les autres cherchent la couronne de laurier et toi tu te coiffes de quelques brins de mimosa. Tu vas bien Paulo ?
PA – Oui, pas mal. C’est Klara qui revenant de la fête du printemps était couronnée ainsi et c’est elle qui a fait passer les fleurs de sa tête à la mienne et j’ai trouvé ça charmant.
TL – Et tu es resté là sans rien faire.
PA – Si, je lui ai accroché des cerises aux oreilles.
TL – Elle avait quel âge ta Klara ?
PA – Dix ans, je crois.
TL – Et toi ?
PA – Je ne sais pas exactement.
TL – Je vais te le dire moi, tu avais dix ans aussi.
PA – Chouette alors !

1 commentaire

C’est le printemps!

Pas de commentaire

Le bain

TL – Tu râles beaucoup en ce moment.
PA – Non pas tellement, c’est cette histoire de faire naître l’intime de la toilette qui m’agace.
TL – Pourtant il t’arrive de t’occuper de la toilette du modèle.
PA – Oui mais c’est moi qui la fais !
TL – C’est vrai que dans ce cas, ça change tout.
PA – Tout, je ne sais pas, mais un peu ce qui en résulte.

2 commentaires

Plaisir du jours

Dans l’intimité, parfois je t’intime, parfois tu m’intimides.
Anne-Sophie Maignant

2 commentaires

La rosée du matin


TL – Tu te lèves tôt pour assister à cette merveille ?

PA – Vers les 8 heures. Avant c’est trop tôt, après c’est trop tard.

TL – Merci beaucoup, tu es toujours d’une grande précision.

1 commentaire

Question du soir

TL – Alors aujourd’hui tu réfléchis ?

PA – Pas tellement, je pense à ce qui va m’arriver prochainement et que j’attends depuis longtemps.

TL – Tu ne pourrais pas être un peu plus clair ?

PA – Je pourrais essayer, bien que ce soit difficile.

Pas de commentaire

Et ron et ron petit patapon…

Et ron et ron, petit patapon…

TL – Tu ne vas pas bien ce matin ?

PA – Si si, mais je n’ai reçu que cinq réponses à ma question intime

.TL – C’est bien la preuve que l’intime n’intéresse personne.

PA – Mais non, c’est la preuve que personne n’ose en parler.

TL –Normal, c’est intime !

PA – On ne leur demande pas de raconter leur intimité, mais de réfléchir un peu à ce qu’on leur met dans la tête.

TL – Si c’est dans la tête, c’est aussi intime.

PA – Tu as très bien compris ce que je veux dire, alors inutile de tourner autour.

TL – Si tu le prends comme ça on va aller se coucher au moins tu auras une réponse à ta question idiote.

Pas de commentaire

Page suivante»