boucher-blog.jpg

 

J’espérais alimenter cette chronique en partie avec les cartes postales que Tenebria devait m’envoyer, mais je ne vois rien venir. Un appel téléphonique par-ci par-là, mais je ne vais quand même pas tout vous raconter.

J’ai parlé de « mes » cartes postales, j’aurais peut-être dû dire mes images, certaines étant distribuées comme des « bons points » ne récompensant rien sinon le fait que les personnes à qui je les offre n’ont rien fait d’autre que d’être là. A la réflexion, c’est pour cela que je donne une petite image à ceux qui sont présents, comme ils ne sont jamais très nombreux, il m’en reste beaucoup !

C’est un bon moyen pour communiquer mes enthousiasmes. Quand ils sont artistiques ça va encore, on peut comprendre que j’admire les fesses de Mademoiselle Murphy peinte par Boucher (même si on me trouve bien vulgaire) ou l’extrait de l’Aurora consurgens se trouvant à la Bibliothèque centrale de Zürich (on me trouve alors encore plus vulgaire). Quant à mes images « scientifiques », je vous en entretiendrais une autre fois.

J’avais cru, naïf que je suis, que ma suite était logique, même si on prenait mes images dans n’importe quel ordre et que la couleur rose allait ravir les yeux des amateurs de mon œuvre.  C’était un petit clin d’œil, j’annonçais doublement la couleur de mes goûts. Je ne voulais pas surprendre le public mais avoir pour lui une délicate attention et le mettre à l’aise et  bien non ! Il voulait un catalogue qui lui explique tout le bazar, les pourquoi et les comment de ce qu’il voyait sur les murs. Il voulait aussi le point de vue d’un critique en vue (!) pour le conforter dans l’idée que c’était bien de l’art. Mes petites images ne lui disaient rien du tout. Les sœurs Murphy elles n’avaient pas bonne réputation, quant à la Dame de la bibliothèque, elle se tenait bien mal, ce n’était certainement pas une vraie Dame, ni moi un vrai artiste !

Je tente encore une fois ma chance, si vous n’aimez ni Boucher ni l’aurore qui se lève, je ne saurais vous plaire. C’est dans l’inquiétude que j’attends  un petit mot de votre part ou un sourire peut-être ?

 

 

Average Rating: 5 out of 5 based on 244 user reviews.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *