vesuve 2

 

En 1958, Iris Clerc recevait « le vide » dans sa galerie et deux ans plus tard « le plein. Merci Madame.

En 2009 le Beau Bourg exhibe le vide de ses têtes  pensantes (?). Merci Messieurs.

Rideau, fin de la représentation.

L’autre chantait « Mais c’est pas tout, mais c’est pas tout », c’était bien vu quoique un peu court. Chacun mesure ses émotions à l’aune de son propre système, ce qui complique un peu les choses. On peut toujours comparer les résultats, c’est un sujet de conversation, ou d’écriture, ce qui n’est pas très différent, on ajoute alors un peu de temps entre l’émission et la réception, comme on n’est pas pressé, personne n’en souffre.

C’est comme l’art. Contrairement aux belles fusées qui filent droit (c’est une manière de parler) et atteignent presque toujours le but visé, lui, on ne sait jamais ce qu’il va rencontrer. Ça c’est rigolo de ne pas connaître la cible, rester à attendre sans trop savoir quoi, sans doute il n’y a pas de cible. Peut-être un retour à l’envoyeur, il n’était plus là le destinataire, il avait déménagé et vlan la jolie missive vous revient dans la gueule.

Pas toujours, pas toujours. Hier, au bas d’une page, dans la note 4 d’un texte que Diane Watteau m’a envoyé à lire, « Le NU sous la couverture », elle écrivait  «… Je me souviens de Laurence qui n’est plus, et à laquelle je rends hommage ici. Un modèle gothique, tendre et violent, qui m’a fait comprendre la machine à fantasmes des images…». Ah, c’était un joli retour, elles avaient rencontré quelqu’un nos images faites dans la vallée du Lot où j’étudiais « l’humidité des triangles » en compagnie de Laurence et d’Anne, c’était en 2005. Quatre années après, l’écho arrive, la nymphe n’est pas endormie. Elle ne se fout pas de la gueule du monde, la nymphe. Elle ne cherche pas les effets époustouflants qui n’époustouflent personne.

Mes « effets et conséquences », je suis en train de les regarder à la loupe et je m’aperçois qu’ils sont bien près de mes « rapprochements », ils sont sérieux bien que divertissants, un peu comme la science quand elle est amusante et nous propose un volcan sous-marin dans un bocal !

 

 

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 230 user reviews.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *