Trop, c’est trop!

Le spectacle est plutôt affligeant : les fanatiques du goupillon tapent sur les femmes, les politiques gauche droite (comme à l’armée !) se couvrent de ridicule. Moins grave, mais ajoutez à cela, une exposition Dali qui n’était peut-être pas nécessaire et vous aurez une fin d’année dont on se serait bien passée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *