Paul-Armand Gette

INTIMENTA

Nous sommes arrivé à l’époque de la Monumenta et il faut dire qu’elle est vraiment monumentale sans que j’arrive à me décider sur la direction de sa monumentalité. Mais le problème n’est pas là, il n’y a d’ailleurs pas de problème, je me souviens simplement que j’avais proposé de la remplacer (la Monumenta) par une Intimenta, donc le temps est venu, je vous invite, participez nombreuses, breux aussi. Envoyez moi vos œuvres, le sujet est vaste et on la fera ensemble la belle manifestation bien intime !

2 commentaires

2 Commentaires

  1. Tamina Beausoleil 29/05/2014 21:47

    j’aimerais
    je souhaiterais
    je voudrais
    j’en serais très heureuse..

    bien à vous

    Tamina

  2. gavard-perret j-p 31/05/2014 15:33

    Tamina enveloppée de son bonheur
    Voudra rester inconnue en toi.
    Cri d’oiseau par delà les ombres
    Tremblement du souffre
    L’épaisseur de l’été dans son corps.
    Minéralité des déserts jusqu’à l’oasis
    de son orange ouverte.
    Elle ignore l’impossibilité
    et pense à la lumière:
    Fleur devant l’abîme
    Elle va silencieuse vers toi.
    Quant elle suitte son chemisier
    Il y a de la clarté dans tes veines.

Laisser un commentaire