virgo-blog.jpg

Le feuilleton, c’était bien pratique, je n’avais pas besoin d’inventer quoique ce soit, le texte, je l’avais écrit d’un seul jet (quelle expression osée!) et le seul effort que j’eus à faire c’est de le découper en chapitres. Des chapitres de dix lignes au maximum, de quoi faire tordre de rire un véritable écrivain. Continuer la lecture de

Average Rating: 5 out of 5 based on 197 user reviews.

plate-blog.jpg 

Après avoir dormi sur l’île, la barque me ramena sur la rive droite de l’Adour Le tourisme fut absent de ce bref séjour et une fois encore la liberté du modèle fut pour moi une source d’étonnements. Mes goûts s’y retrouvent comme le montre la présence de l’entomologie avec Calopteryx virgo L.  (quel nom ravissant !) et de la botanique avec Alnus glutinosa (L.) Gaertner qui m’est très cher depuis de nombreuses années, mais le comportement d’Audrey y apporta une étrange nouveauté, quant au Ruisseau salé, je me demande encore d’où il tient sa salinité. Peut-être qu’un jour, je vous en montrerais un peu plus. Ce fut un agréable divertissement malgré les orages., merci à ceux qui me  l’ont offert : Audrey, France, Xavier.

 

technorati tags:

 

Average Rating: 4.4 out of 5 based on 209 user reviews.

depart-blog.jpg

Puis ce fut le retour sous des orages d’une rare violence. Je me fis arrêté pour acheter trois fruits d’Actinidia chinensis Planch. Abondamment cultivé dans la campagne environnante, c’était la Chine dans l’Europe de l’Ouest! Nous savions que l’heure de la séparation était proche. Sans aucune tristesse nous l’attendions. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.4 out of 5 based on 212 user reviews.

escalier-blog.jpg

Elle était secrète Audrey, parlant peu, répondant à ce que nous disions soit par un sourire découvrant de jolies dents, soit par un très léger froncement de la peau située entre ses sourcils noirs. Après une accalmie, les orages reprirent et je la suivis pour assister à ce que je ne pus appeler autrement que L’éclatement du fruit. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.7 out of 5 based on 152 user reviews.

nombril-blog.jpg 

Le lendemain nous sommes repartis encore sous les orages. Audrey ne faisait aucun bruit à l’arrière de la voiture. Audrey dormait ! La route est longue pour arriver au Château, nous croisions parfois des maisons offrant de beaux murs de galets noirs, nous en prélevâmes quelques-uns qu’Audrey utilisera  l’après-midi. A peine rendu, je voulus revoir Le Ruisseau salé et sa zone palustre, mais ce matin les libellules (Calopteryx virgo L.) étaient immobiles et transies par le froid. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 193 user reviews.

chap-5-blog.jpg 

Nous passâmes ensuite sur la rive gauche du ruisseau pour gagner une étroite zone palustre où je reconnus Scirpus sylvaticus L. et de l’autre côté du pont Iris pseudacorus L. – Juncus inflexus L. – Juncus conglomeratus L. sans avoir l’envie de me livrer à un relevé plus complet comme au temps de mes Contributions des lieux restreints. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.6 out of 5 based on 248 user reviews.

alnus-blog.jpg

C’étaient « les sources salées » que nous voulions voir ! Malgré nos demandes pressantes, elles restèrent dans une grande imprécision topographique. Elles avaient existé autrefois, on ne savait plus exactement dans quel endroit, de toute façon  l’imbécillité d’un préfet les avait fait combler au 19ème siècle. Décidément rien ne change et l’état sera toujours un briseur de rêves. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.8 out of 5 based on 258 user reviews.

plantarium-blog.jpg

Après le Château, nous attendait le Plantarium. J’ai toujours été attiré par ces tentatives un peu folles de retrouver le Paradis. A celle-ci manquait ce que les scientifiques y apportent généralement. Il était géré par un pépiniériste ce qui en atténuait singulièrement la séduction. Nous y errâmes comme dans un labyrinthe. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 152 user reviews.

blog-audrey.jpg 

Elle était salée la région que nous traversions (Salins-de-Béarn, Sallespisse !). Quelle Amphitrite avait inondée un jour ce paysage ? Même le Château était, m’avait-on dit, entouré de sel dont personne aujourd’hui ne se préoccupait. Quand nous arrivâmes, il était désert, ce n’était pas encore l’heure de la visite et nous pûmes en parcourir les salles où s’accumulaient de minables souvenirs. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.7 out of 5 based on 289 user reviews.

berens-blog.jpg 

Invité à regarder un château, on m’avait logé sur une île de l’Adour. La nuit, pour gagner ma chambre, on téléphonait et une barque venait me chercher. Cette navigation nocturne avait des airs de contrebande, elle avait aussi  beaucoup de charme. Continuer la lecture de

Average Rating: 5 out of 5 based on 236 user reviews.