Je croyais Tenebria Lupa au Mato Grosso et je reçois deux courtes notes qui me montrent qu’elle n’y est pas, ou plus.

Venezia
La ville s’enfonce toujours dans la lagune et la Biennale dans rien du tout!

Parigi
Monsieur Chamberlain cabosse ses tôles à la galerie Karsten Greve et c’est une plaisante exposition, mais quelle idée saugrenue d’aller au Musée d’Orsay installer une sculpture à côté d’un vilain Van Gogh sous prétexte que c’est lui qui l’a fait devenir artiste.

 

technorati tags:

 

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 153 user reviews.

plate-blog.jpg 

Après avoir dormi sur l’île, la barque me ramena sur la rive droite de l’Adour Le tourisme fut absent de ce bref séjour et une fois encore la liberté du modèle fut pour moi une source d’étonnements. Mes goûts s’y retrouvent comme le montre la présence de l’entomologie avec Calopteryx virgo L.  (quel nom ravissant !) et de la botanique avec Alnus glutinosa (L.) Gaertner qui m’est très cher depuis de nombreuses années, mais le comportement d’Audrey y apporta une étrange nouveauté, quant au Ruisseau salé, je me demande encore d’où il tient sa salinité. Peut-être qu’un jour, je vous en montrerais un peu plus. Ce fut un agréable divertissement malgré les orages., merci à ceux qui me  l’ont offert : Audrey, France, Xavier.

 

technorati tags:

 

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 205 user reviews.

depart-blog.jpg

Puis ce fut le retour sous des orages d’une rare violence. Je me fis arrêté pour acheter trois fruits d’Actinidia chinensis Planch. Abondamment cultivé dans la campagne environnante, c’était la Chine dans l’Europe de l’Ouest! Nous savions que l’heure de la séparation était proche. Sans aucune tristesse nous l’attendions. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 170 user reviews.

escalier-blog.jpg

Elle était secrète Audrey, parlant peu, répondant à ce que nous disions soit par un sourire découvrant de jolies dents, soit par un très léger froncement de la peau située entre ses sourcils noirs. Après une accalmie, les orages reprirent et je la suivis pour assister à ce que je ne pus appeler autrement que L’éclatement du fruit. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 201 user reviews.

jalap.jpg 

En cette année du tricentenaire de la naissance de Carl von Linné (1707-1778) on discute du bien fondé de son système basé sur l’anatomie des fleurs alors que la question n’est pas là mais bien du côté du sexe et des noms. Le pape Clément XIII interdisant l’enseignement de la méthode linnéenne dans les collèges ne s’y trompait pas, il avait bien compris qu’inciter les adolescents à plonger dans le sexe, serait-ce celui des plantes, allait les inciter à étendre le champ de leurs observations. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 226 user reviews.

nombril-blog.jpg 

Le lendemain nous sommes repartis encore sous les orages. Audrey ne faisait aucun bruit à l’arrière de la voiture. Audrey dormait ! La route est longue pour arriver au Château, nous croisions parfois des maisons offrant de beaux murs de galets noirs, nous en prélevâmes quelques-uns qu’Audrey utilisera  l’après-midi. A peine rendu, je voulus revoir Le Ruisseau salé et sa zone palustre, mais ce matin les libellules (Calopteryx virgo L.) étaient immobiles et transies par le froid. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.4 out of 5 based on 213 user reviews.

chap-5-blog.jpg 

Nous passâmes ensuite sur la rive gauche du ruisseau pour gagner une étroite zone palustre où je reconnus Scirpus sylvaticus L. et de l’autre côté du pont Iris pseudacorus L. – Juncus inflexus L. – Juncus conglomeratus L. sans avoir l’envie de me livrer à un relevé plus complet comme au temps de mes Contributions des lieux restreints. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.4 out of 5 based on 255 user reviews.

alnus-blog.jpg

C’étaient « les sources salées » que nous voulions voir ! Malgré nos demandes pressantes, elles restèrent dans une grande imprécision topographique. Elles avaient existé autrefois, on ne savait plus exactement dans quel endroit, de toute façon  l’imbécillité d’un préfet les avait fait combler au 19ème siècle. Décidément rien ne change et l’état sera toujours un briseur de rêves. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.7 out of 5 based on 263 user reviews.

Après la publication dans L’humanité du 5 mai d’un coup de gueule signé par quelques artistes, j’entends de curieuses réflexions.

1 – Ce n’était peut-être pas le bon moment pour une critique des institutions.
2 – Le texte n’est signé que par de mauvais artistes.
3 – Les signataires sont grincheux, amers et envieux.

Je peux répondre brièvement :

1 – Je ne pense pas qu’il y ait de bons ou de mauvais moments pour critiquer l’état. Je ne me suis jamais privé de le faire et je compte bien continuer. Il fonctionne avec notre argent et ses serviteurs sont les nôtres, il serait temps de le rappeler!
2 – J’aimerais lire un satisfecit signé par les « bons artistes », à vos plumes mes mignons, on va rigoler.
3 – Je ne suis pas grincheux, amer ou envieux, je suis en colère, pas tout à fait contre tout mais presque et cela tient à mon excellente éducation.

 

technorati tags:

 

Average Rating: 4.7 out of 5 based on 178 user reviews.

plantarium-blog.jpg

Après le Château, nous attendait le Plantarium. J’ai toujours été attiré par ces tentatives un peu folles de retrouver le Paradis. A celle-ci manquait ce que les scientifiques y apportent généralement. Il était géré par un pépiniériste ce qui en atténuait singulièrement la séduction. Nous y errâmes comme dans un labyrinthe. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 198 user reviews.