Cranach blog

Pour celles et ceux qui liraient mon feuilleton dominical à l’heure de la messe, (www.hapax-magazine.fr), je reviens sur les Nymphes à la fontaine de Lukas Cranach qui sont en réalité des Artémis au repos. En 1986 nous étions arrivés avec Bernard Marcadé à la conclusion que la plupart de ces tableaux représentaient une dissociation du soulagement de la déesse, les sources figurant près d’elle évoquant sans ambiguïté une miction. A notre connaissance les historiens de l’art n’ont pas tenu compte de nos observations. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 167 user reviews.