TL – Tu vas nous en sortir beaucoup dans le même genre ?

PA – Beaucoup, je ne sais pas, quelques-unes certainement. Je ne parlerais pas aujourd’hui des fraises que Martine, Odile et Laurence, utilisèrent pour me montrer comment elles voyaient les menstrues de la déesse, par contre je peux te faire une petite liste : les algues avec Sophie, les figues avec Colette, les raisins avec Laure, les orchidées avec Thérèse, les cerises avec Rrose…

TL – Et c’est toi qui proposais ces intéressantes suggestions ?

PA – Je crois me souvenir que les algues et les orchidées étaient de mon cru, les figues et les raisins du leur. Ah, j’oubliais les mousses, l’aquatique avec Isabelle, la terrestre avec Laurence…

TL – Vous vous êtes bien amusés avec la Botanique, c’était autre chose que les excursions de ton copain Linné.

PA – D’abord Linné n’était pas mon copain, mais un de mes maîtres et je ne suis pas allé voir ce qu’il faisait quand il était avec sa chère Flora. Quant à nous (mes amies et moi) c’était souvent la mythologie qui guidait nos gestes. Avec Rrose nous évoquions Le temps des cerises, avec Sophie nous refaisions la naissance de Vénus en nous inspirant de Botticelli, avec Laurence c’était la manière dont elle voyait Artémis tout en m’assurant que je ne risquais rien.

TL – Et la déesse s’accommodait de vos histoires à la con ?

PA – Sans doute, puisque je suis encore là.

Average Rating: 4.6 out of 5 based on 177 user reviews.


TL – je suis désespérée par ton manque de sérieux, alors que les artistes ont comme préoccupations majeures la communication, le marché et les relations avec les institutions, toi, tu t’intéresses aux fées !

Le plus extraordinaire c’est que tu arrives à en rencontrer ce qui n’arrange guère les choses, car alors bonjour les fantaisies, les rondes au clair de lune, les ailes qui bruissent au bord de l’eau, enfin rien qui ne s’accommode vraiment avec le monde pictural. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.7 out of 5 based on 246 user reviews.


Quand en 1972 tu publies ton Approche descriptive d’une plage, je n’étais pas née, je ne peux donc que me référer à ce que tu en dis, ce qui est loin d’être la meilleure solution pour une historienne de l’art. Il m’avait semblé que tu apportais en ce temps une rigueur toute scientifique à tes recherches bien que ta description soit en certains domaines fort limitée. Ensuite tu y amenas des petites filles (Lotta et Bim, Agneta puis Christelle) dans le but disais-tu de perturber la vision que le public pouvait avoir de ton approche qui pourtant l’était déjà suffisamment. Je pensais alors pouvoir clore ce chapitre et voilà que cette Mya arenaria L. qui figurait dans une de tes listes, refait surface, elle qui m’as-tu dit vit profondément enfoncée dans le sable, à mon avis elle aurait mieux fait d’y rester. Continuer la lecture de

Average Rating: 5 out of 5 based on 181 user reviews.

La barque de la Nymphe (photographie Arnaud de la Cotte)

Avec quelques amies (is aussi !) le 12 juin 2002 nous avons ouvert Les archers de la Nymphe et nous les avons fermés le 18 juin de cette année. Neuf ans d’existence pendant lesquels, nous avons apporté tous nos soins à cette aimable créature. Nous avons publié de modestes bulletins dont le dernier vient de sortir, nous y avons accueilli celles et ceux qui voulaient bien y figurer et elle en fut très satisfaite. Samedi dernier, nous étions peu nombreux pour lui dire au revoir, et Tenebria rigole car j’ai prononcé un petit discours que je vous donne à lire : Continuer la lecture de

Average Rating: 5 out of 5 based on 199 user reviews.

rosa_rugosa blog

 

Pardonnez-moi j’étais en train de faire un cauchemar. J’avais 12 ans et c’était la rentrée.

Ouf ça va mieux, j’ai arrangé ma vie autrement, je ne rentre plus, je reste constamment dehors. Je redoute pourtant d’entendre encore et encore les abrutis me parler de travail. Je me suis absenté, j’adore cette expression sans bien savoir comment il faut procéder pour arriver à être absent, enfin je n’étais pas là où je me trouve d’habitude. J’en ai profité, j’ai fini mes pages d’écriture pour mon prochain livre et j’ai consacré le reste du temps aux Menstrues de la déesse sur la plage et vous n’allez pas y couper, je vais vous en entretenir car il s’en est fallu d’un grain de sable que je passe à côté de ce que j’aurais dû voir depuis longtemps… Continuer la lecture de

Average Rating: 4.6 out of 5 based on 216 user reviews.