Le 9 août, je suis invité à déjeuner par des amies dont l’une a une villa située pas très loin de la plage. Malgré un vent violent, elles décident d’aller se baigner et je les accompagne. La plage était déserte et sur la balustrade d’une cabine je trouve la partie supérieure d’un maillot de bain qui vu sa taille a été oubliée par une adolescente ou une très jeune femme. J’en fais une photographie ainsi que des cabines et de la mer. A partir de ça j’invente une histoire de rendez-vous manqué que j’aurais pu avoir avec cette personne.

TL – En somme tu te compliques la vie !

En regardant les images je m’aperçois de la photographie du vêtement de bains est floue et sa couleur bleu ne me plaît pas beaucoup, ce qui me contrarie. Quelques jours plus tard, je décide d’acheter non plus un haut mais un slip de bain de petite taille d’une autre couleur et de le photographier sur une autre plage car je n’ai pas envie de retourner sur la première. Je pense toutefois conserver le même scénario.

TL – Un vrai roman ton histoire.

Evidemment les choses ne s’arrangent pas très bien et après plusieurs essais, je photographie le slip accroché à la rampe d’un escalier reliant un ponton au sable de la plage. La présence d’une importante touffe d’Atriplex littoralis L. me procure un agréable contraste avec la couleur du slip.

TL – Et tu as besoin de raconter tout ça ?

PA – Tu es historienne, je pensais que cela pouvait t’intéresser.

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 185 user reviews.

TL – Certaines (tains) de nos lectrices (teurs) se disent en attente après nous avoir lu, on se demande bien de quoi mais ça nous fait plaisir. De roselière en phragmitaie tu restes dans les lieux restreints que tu affectionnes. Si j’y ajoute ta dernière composition si bien titrée Solidifications devant la brûlante humidité des Nymphes, tu te distingues par la grande cohérence de tes préoccupations.

PA – Il me semble sentir une pointe d’ironie dans tes si pertinentes constatations, pourtant je t’avouerais que je me complais volontiers dans ces Contributions à l’étude des lieux restreints qu’il s’agisse des bords du Rhône à Lyon en passant par L’approche descriptive d’une plage ou ce qui dissimule si joliment l’origine, le « principal » comme l’appelait ma cousine préférée. Continuer la lecture de

Average Rating: 5 out of 5 based on 288 user reviews.


Il faut que je fasse un bout de film pour Brigitte Cornand. Si j’ai trouvé le titre : The cat and the model, je n’ai ni chat ni modèle sous la main, me voilà beau !

L’été est là, sans bien savoir ce que je vais faire, sans doute un peu penser à l’exposition qui retracera l’histoire du 0m. après-tout le premier fut réalisé sur la plage de L’approche descriptive et si j’y retourne ce ne sera pas obligatoirement un retour aux sources. C’est pas bien de copier sur les autres et se copier soi-même n’en parlons pas c’est pire ! Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 198 user reviews.

mer blog

…je reste tout éberlué. Mes rapprochements, mes glissements, mes enchaînements me confortent dans l’idée que j’ai des rameaux phylétiques. Elle avait raison l’élève qui disait à ses copines y fout rien ce type ! Quand nous étions au bord de la falaise d’Etretat et je fus ravi de l’entendre, elle apportait la confirmation qu’il n’est pas nécessaire de foutre quoi que ce soit. Comme cet été, je regardais la mer ce qui est toujours une plaisante occupation. Continuer la lecture de

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 246 user reviews.

rosa_rugosa blog

 

Pardonnez-moi j’étais en train de faire un cauchemar. J’avais 12 ans et c’était la rentrée.

Ouf ça va mieux, j’ai arrangé ma vie autrement, je ne rentre plus, je reste constamment dehors. Je redoute pourtant d’entendre encore et encore les abrutis me parler de travail. Je me suis absenté, j’adore cette expression sans bien savoir comment il faut procéder pour arriver à être absent, enfin je n’étais pas là où je me trouve d’habitude. J’en ai profité, j’ai fini mes pages d’écriture pour mon prochain livre et j’ai consacré le reste du temps aux Menstrues de la déesse sur la plage et vous n’allez pas y couper, je vais vous en entretenir car il s’en est fallu d’un grain de sable que je passe à côté de ce que j’aurais dû voir depuis longtemps… Continuer la lecture de

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 238 user reviews.